Accueil > Précis de lambertologie appliquée - Saison 25 : texte et commentaires de (...) > Sur le terrain

Sur le terrain

dimanche 14 mai 2017, par Club Politique Bastille

Hier soir s’est tenue la rencontre initiée par notre comité : 75 participants, ce qui est considérable pour une ville comme Moulins ; étaient présents les candidats aux législatives de LO, PCF, France insoumise, PS dissident (ancien député) et Verts. La candidate officielle du PS s’était excusée (membre du cabinet de Vals).
La convocation était libellée ainsi :
Le Collectif d’Avril Lutte sociale et Débat démocratique,
regroupement de citoyens, de militants de diverses tendances, pour qui le combat social a besoin d’unité et de confrontation démocratique,
invite les candidats de gauche et écologistes aux législatives sur la première circonscription de l’Allier :
Jean-Paul Dufrègne (PCF, Ensemble), Jean Malot (socialiste), Magalie Alexandre (PS), Danièle Roury (EELV), Frédéric Desnois (FI), Jean-Marc Collot (LO)
à venir débattre publiquement autour des questions suivantes :
- Comment entendez-vous vous opposer à la politique antisociale d’Emmanuel Macron et à la politique antisociale de Marine Le Pen ?
- Entendez-vous agir pour que le président ne dispose pas d’une majorité à l’assemblée élue en juin, et dans ce cas comment envisagez-vous une transformation démocratique des institutions ?
- Vous prononcez-vous pour l’abrogation de la loi El Khomri dite "loi travail", et si oui que comptez-vous faire pour l’obtenir ?
- Comment envisagez-vous la transition écologique et la défense des milieux de vie ?

Les candidats avaient 8 mn pour répondre aux 4 questions puis un dialogue s’engageait avec la salle.

La question de l’unité a été posée d’emblée mais rapidement on a assisté à une offensive des « militants » de France insoumise sommant tout le monde de se rallier à leur programme brandi comme le petit livre rouge et à leur candidat, au nom de l’élan populaire qu’il a suscité au 1° tour.

Alors que 3 des 5 candidats présents avaient voté Mélenchon (Le PCF ; La candidate verte et le candidat de France insoumise) au 1 tour et que tous les candidats s’engageaient sans ambiguïté sur la question de l’abrogation El Khomri , ce qui constituait des points d’appui non négligeables, les partisans de France insoumise ont fait assaut de sectarisme assez virulent reprochant leur âge aux candidats PS et PCF. La ligne du « dégagisme » a fait des dégâts considérables. Les LO apparaissaient comme de gentils garçons comparés au sectarisme de ceux qui nous demandaient de nous rallier… au nouveau messie . En exagérant à peine cela avait un coté péroniste assez inattendu… pour moi en tout cas.
Le candidat de la France insoumise et les militants dans la salle se revendiquaient de n’avoir jamais été syndiqués, de n’avoir jamais fait de politique (certains avaient 60 ans), ce qui a fait dire à un sympathisant PCF « il n’y a pas de quoi s’en vanter ! . C’est pour cette raison que j’ai mis des guillemets à militant.

Je n’avais pas côtoyé de partisans de Mélenchon depuis 2005 et la lutte contre le TCE et j’avoue avoir été surpris par la nature des militants regroupés dans la France Insoumise : ils revendiquaient de ne pas accepter le clivage de classe ( « on s’adresse à tout le monde on ne s’occupe pas s’ils sont de gauche ou de droite… »). Ces militants peuvent repartir aussi vite qu’ils sont venus (dans le cas probable où les candidats ne retrouveront pas le score réalisé par Mélenchon) , ils peuvent aussi aller n’importe où…
Le noyau de militants qui a été à l’initiative de cette réunion partageait assez mon appréciation ; nous en discuterons mardi prochain

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Portail

Sites utiles :

A l'encontre

Revue Prométhée

Netoyens

Marx au XXI siècle